OBJECT QUATRE – Connaissances pendant l’action

1.1 Enregistrer ce qui se passe

Quand vous effectuez une action ou une mobilisation, il est important de créer un enregistrement de ce que vous avez fait et de ce que vous faites, ainsi que de noter vos souvenirs et vos impressions sur son déroulement. Certaines des informations que vous devez enregistrer sont pratiques: combien de personnes viennent et participent, comment entrer en contact avec les personnes après leur participation, ce que différentes personnes disent ou quels sont leurs points de vue, quel type de matériel dont elles ont besoin. Une partie des connaissances que vous devez enregistrer concerne la façon dont le projet évolue et ce que vous apprenez en le faisant. L’enregistrement de ces informations au fur et à mesure s’appelle «documentation» ou parfois «surveillance», lorsque l’objectif de la collecte de ces connaissances est de vérifier si le projet a été un succès ultérieurement. La documentation est souvent informelle – par exemple, après avoir rencontré quelqu’un, vous avez des notes sur votre téléphone ou dans un cahier de ce que vous avez dit, ou vous avez des souvenirs de l’interaction.

These images are of the minutes of a meeting held by a community group.  Minutes are notes recording what happened at a meeting that are saved and shared.  They are a great way of making sure that everyone remembers what happened and what they need to do, and that you can check to find later Minutes or shared notes from a meeting help the people who participate in the meetings to follow up the work that was done.

Ces images sont des procès-verbaux d’une réunion tenue par un groupe communautaire. Les procès-verbaux sont des notes enregistrant ce qui s’est passé lors d’une réunion, qui sont enregistrées et partagées. C’est un excellent moyen de s’assurer que tout le monde se souvient de ce qui s’est passé et de ce qu’il doit faire, et que vous pouvez vérifier si vous avez retrouvé un procès-verbal ou des notes partagées d’une réunion pour aider les personnes qui y participent à faire un suivi du travail effectué.

1.2 – Faire un compte-rendu  

Dans cette vidéo, Marie-Josée Massicotte, une professeure canadienne qui travaille pour le Forum social mondial et avec les communautés indigènes d’Amérique latine qui s’opposent à ce que les entreprises exploitent leurs ressources naturelles, décrit le concept de faire un compte rendu, qui est un moyen communément utilisé par des groupes pour demander des membres de partager de l’information.

VIDEO: MARIE-JOSEE MASSICOTTE – Français

Transcription:

«Avec les forums sociaux, dont je vous parlais auparavant, nous avons créé des délégations composées de dix à soixante-dix ou quatre-vingt personnes, composées de personnes de différents secteurs, de différents domaines, de différents âges, parfois parlant différentes langues, qui ont participé ensemble et tout cela est relié à l’idée de faire un compte-rendu; nous avons eu des formations préalables aux départs, pour que les gens puissent apprendre un peu les uns sur les autres, apprendre ce que sont les forums sociaux, à quoi ils vont ressembler, ce que nous allons faire une fois que nous y sommes arrivés, mais aussi pour encourager les gens à participer de manière active, les gens ont donc vraiment été invités à organiser eux-mêmes des ateliers, des discussions sur des sujets intéressants, qu’on voulait partager avec les autres, qu’on voulait savoir ce que font les autres, et que c’est un type de participation très important en soi, plutôt que d’être simplement un observateur, mais aussi, après, nous avons eu un processus, à la fin des forums, à la fin du débriefing collectif où tous ceux qui avaient assisté à différents ateliers, différents thèmes, ont partagés leurs expériences, cela pouvait durer parfois deux, parfois trois heures, en fonction de la taille de la délégation et c’était probablement le moment le plus puissant où tout le monde a compris l’importance de l’apprentissage, l’apprentissage mutuel, car à travers cette réflexion, ce partage, toutes sortes d’idées ont émergés auxquelles personnes n’avait pensé auparavant, etc., et à partir de ce débriefing collectif ouvert à tous les participants, d’autre part, nous avons dit qu’on pouvait réellement faire un bon compte-rendu, un bon partage des connaissances et de l’expérience, et parfois l’expérience a été plus ou moins positif, il y avait des gens qui étaient extrêmement frustrés parce que c’était parfois très chaotique, mais à travers ce chaos il y avait un côté positif, comment pouvons-nous partager, comment pouvons-nous apprendre des leçons, comment avons-nous pris des stratégies ou des mobilisations provenant de d’autres types d’organisations, qui pourraient peut-être être adaptées ou utiles dans notre contexte, ou du moins en parler, cela pourrait susciter de nouvelles interrogations et de nouvelles pistes de réflexion, etc. »

1.3 Portfolio électronique de mobilisation communautaire: la connaissance pendant l’action

Dans votre portfolio électronique de mobilisation, répondez aux questions qui sont attribués à la section « Connaissance » pendant l’action sur votre formulaire.

Quelles pratiques avez-vous utilisé qui vous aide à rassembler et à garder les connaissances que vous apprenez lorsque vous travaillez? Quelles nouvelles idées pouvez-vous imaginer pour vous aider à développer cette compétence et à préserver et partager les connaissances acquises?