OBJET TROIS – Évaluer la situation

1.1 – Nicola Musa

Nicola Musa est un expert dans la surveillance et l’évaluation, ce qui veut dire qu’il maîtrise des techniques spécifiques que plusieurs organisations utilisent pour déterminer si leurs projets fonctionnent. Dans ce vidéo, il explique la façon dont les gouvernements et les organisations accumulent des connaissances afin de décider comment agir.

VIDÉO: NICOLA MUSA – Arabe

Transcription:

Si vous avez un pays qui a un budget de 2 millions pour une certaine région, pour Beirut par exemple, 10 millions pour un certain endroit à Beirut. Il y a des priorités, ils ont 10 millions et ils ont des projets qui demandent 50 millions, comment peuvent-ils savoir quels projets sont les plus importants et les plus bénéfiques pour les gens? Ceci est tout basé sur des données, basé sur des sondages, basé sur les preuves. S’il n’y a pas d’évidence, pas de données, ont serait perdus. Tout le monde serait perdu. Et ça restera dépendamment de l’agenda de chaque personne et celle de leur groupe et puis dépendamment de d’autres choses. Ces choses restent. Mais il devrait y avoir un accent sur des objectifs plus général. La volonté des personnes, quelles sont les priorités de développement pour les communautés locales? Et pas quelles sont les priorités de développement pour le gouvernement? Et pas les priorités de développement pour les individus…les gens doivent savoir comment déterminer leurs intérêts, déterminer leurs besoins, et basés sur ces besoins, être capable de demander et de rechercher comment ils peuvent travailler avec le gouvernement, travailler avec des gens, travailler avec des organismes de charité dans le but de combler leurs besoins.

Quand vous débutez à travailler dans une communauté, lorsque vous commencez un nouveau projet ou une nouvelle mobilisation, vous devez rassembler beaucoup de connaissances concernant les enjeux qui se présentent. Notamment, vous devez apprendre si un problème est partagé, et apprendre qui est affecté par ce problème. Les connaissances que vous accumulez durant cette phase peut être appelé « Évaluation », ou ça pourrait être appelé « Cadrage ». « Évaluation » signifie que vous êtes en train de comprendre ce qu’est la situation avant que vous commenciez votre projet. « Cadrage » signifie que vous déterminez la largeur et l’importance du problème. Ça peut aussi être appelé « rassemblement des données de base ». Données de base signifie connaître comment les choses sont au début, avant que vous avez essayé de faire un changement.

 

1.2 – Association Dalia

Les grands ONG et les donateurs privées et gouvernementaux qui financent leurs projets exigent souvent un rassemblement de type très formelle de cette information, qui doit être rapporté à la fin du projet. Mais pour les gens qui ne travaillent pas sur un projet spécifique et limité pour lequel ils doivent rendre compte à un donateur, cette sorte d’information est peut-être moins utile. En effet, si ce qui vous intéresse le plus c’est le changement social, alors vous avez possiblement besoin de types de connaissances totalement différents pendant le processus. Dans cette vidéo, Aisha Mansour, directrice de l’association Dalia en Palestine, parle de la différence entre ses antécédents en gestion de la santé et le travail de transformation sociale effectué par Dalia.

VIDEO: AISHA MANSOUR – Arabe

Transcription:

Bien sûr, dans notre travail, il est également important pour nous de mesurer notre impact. Nous voulons donc créer une communauté active qui utilise ses propres ressources, mais comment mesurons-nous ce travail? C’est quelque chose de très difficile pour nous. Nous examinons quotidiennement, mensuellement et annuellement comment, mes antécédents sont dans la gestion de la santé et la gestion en général, donc je suis habitué à mesurer et à disposer d’un système d’évaluation et d’indicateurs que je mesure de mois en mois, et bien, et à Dalia, nous faisons ces choses, nous avons un plan annuel et nous mettons en place des indicateurs nous permettant de mesurer notre travail à la fois en termes d’administration et d’impact extérieur. Mais comment mesurer l’impact extérieur? Changer un pays prend beaucoup de temps, c’est un impact à long terme grâce à de petites subventions, peut-être qu’il y a un faible impact mais très peu, mais nous restons en contact pendant longtemps. Mais comment pouvons-nous savoir quel est l’impact et quels sont les indicateurs que nous pouvons utiliser pour savoir si nous sommes sur la bonne voie?

Jusqu’à maintenant nous ne connaissons pas un moyen, nous ne connaissions pas la réponse jusqu’à présent, nous avons un comité pour mesurer l’impact mais même ça c’est quelque chose que nous expérimentons avec actuellement, il n’y a pas de réponse, nous avons demandé aux experts et personne a la solution, quel est l’impact? Avons-nous changé la manière de pensée? La société a-t-elle commencé à être active et à résoudre ses propres problèmes même sans l’association Dalia? Comment pouvons-nous mesurer cela?

 

1.3 Portefeuille électronique de mobilisation communautaire: Évaluer une situation

Dans votre e-Portfolio de mobilisation, répondez aux questions attribuées à la section Évaluation d’une situation sur votre formulaire.

Quel type de connaissances devriez-vous collecter pour commencer une mobilisation? Qui a cette connaissance? Comment utiliseriez-vous ces connaissances au fur et à mesure que votre processus de mobilisation se poursuit, ou même une fois terminé, pour comprendre vos succès?