À propos

Notre histoire

En 2014, en réponse à la crise des réfugié∙es syrien∙nes, l’Université d’Ottawa a cherché à développer un programme qui répondrait aux problèmes spécifiques auxquels sont confronté∙es celles et ceux qui vivent dans une crise de réfugié∙es prolongée. Il a rapidement été établi qu’il existait un manque crucial d’accès à l’enseignement supérieur pour les personnes vivant dans les pays touchés par la crise des réfugié∙es syrien∙nes. En tant qu’établissement d’enseignement supérieur, nous avions la possibilité de rejoindre d’autres universités dans le monde en utilisant nos ressources pour favoriser un meilleur accès, notamment par le biais de la technologie de l’enseignement à distance.  Cependant, nous souhaitions également mettre en place un programme qui ne se contenterait pas d’importer des programmes occidentaux dans le contexte des réfugié∙es, mais qui permettrait une collaboration approfondie et un apprentissage mutuel entre les universités et les étudiant∙es du Canada et du Moyen-Orient dans les deux contextes, et qui travaillerait à changer les dynamiques néocoloniales alimentées par le secteur de l’aide et du développement international qui opèrent dans les situations de « crise ».  Le projet Mobilisation communautaire en situation de crise est le résultat de ce processus de réflexion et de ce dialogue avec des personnes ayant une expérience vécue de la crise des réfugié∙es syrien∙nes.

Vision et mission

Notre vision consiste à ce que les personnes du monde entier, vivant diverses formes de crise, puissent avoir le soutien dont elles ont besoin pour travailler ensemble dans leur communauté afin de construire des mobilisations collectives pour aider leur peuple à se transformer de l’intérieur, à transformer leurs réseaux de même que leurs situations pour le mieux.  Les réseaux ainsi mobilisés profitent à des communautés entières grâce à un changement progressif (vers des objectifs tels que la justice de genre), au développement de programmes inclusifs et à l’appréciation locale et internationale de la créativité, de l’innovation et des contributions des personnes en crise. Les initiatives communautaires sont plus efficaces, plus appropriées et moins coûteuses que les interventions imposées d’en haut pour répondre aux besoins immédiats et structurels, tout en réorientant le secteur de l’aide et du développement international afin d’éviter de créer une dépendance à l’aide et de recréer des dynamiques néocoloniales.

Dans cette optique, nous travaillons en collaboration avec nos partenaires pour produire des ressources d’apprentissage numérique multilingues ouvertes : des entretiens uniques et puissants avec des organisatrices communautaires et des entrepreneurs sociaux ; des activités originales de renforcement des compétences; un apprentissage par l’expérience qui améliore la carrière; et la possibilité pour les étudiant∙es de créer leur propre mobilisation communautaire aux côtés de celles des autres.  Les ressources de la MCSC sont créées par, avec et pour les personnes en crise. Nous co-créons et co-livrons des réseaux et des ressources dynamiques en plusieurs langues (anglais, arabe et français, à ce jour), en ligne et hors ligne, dans des formats numériques accessibles et par le biais de modules « empilables ».  Ces ressources peuvent être intégrées à des programmes déjà existants de formation universitaire, de formation continue et de formation de la société civile, et utilisées pour lancer des programmes autonomes qui aident les mobilisatrices et mobilisateurs en formation à renforcer leurs compétences et à lancer des mobilisations dans leur propre contexte pour créer le changement.  Bon nombre de ces programmes ont été mis en œuvre dans des formats à court terme en partenariat avec des universités et des ONG.

Dans notre contexte d’enseignement supérieur, nous travaillons à l’intégration du matériel et des approches de la MCSC dans les cours universitaires, en combinant l’apprentissage en classe et par l’expérience avec les outils numériques de la MCSC. Nous travaillons au lancement d’un programme de certificat, donnant droit à des crédits, qui s’adressera aux apprenant∙es réfugié∙es et marginalisé∙es de la communauté d’accueil au Liban afin de fournir aux participant∙es des compétences pour faire face, coopérer et communiquer dans le but de construire des mobilisations communautaires fortes et de jeter les bases de communautés plus autonomes et plus résilientes.